partager

Législation du cannabis en France : que dit la loi ?

Selon l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies, le cannabis est l’une des substances psychoactives les plus répandues en France. Selon une étude¹, en 2019, il y aura environ 5 millions de consommateurs en France, dont environ 1 million l’utiliseront quotidiennement. Avec la popularité croissante du CBD approuvé en France, il est logique de se renseigner sur la légalisation du cannabis en France. Est-il légal de le consommer ?  

Que prévoit la loi en matière de consommation et de détention de cannabis en France ? 

La loi n° 70-1320 du 31 décembre 1970² réglemente la consommation de cannabis et de toutes les substances considérées comme stupéfiantes dans le pays. Cette législation, également connue sous le nom de loi Mazo ou loi du 31 décembre 1970, punit l’utilisation et la possession de cannabis sous toutes ses formes.

À l’époque où cette loi a été publiée au Journal officiel, la consommation étaient considérés à la fois comme des patients et des délinquants, mais aujourd’hui, la peine maximale pour la possession ou l’usage de stupéfiants en vertu de la loi du 31 décembre 1970 est d’un an d’emprisonnement et/ou d’une amende de 3 750 euros. Par conséquent, l’usage de stupéfiants et la possession de cannabis, tant en public qu’en privé, sont strictement interdits par la loi.

De même, conduire une voiture après avoir fumé du cannabis est puni par la loi. Le cannabis contient des niveaux élevés de THC (tétrahydrocannabinol). Cette substance est considérée comme un stupéfiant dans les pays de l’Union Européenne en raison de ses effets psychoactifs euphorisants. C’est pourquoi la limite légale dans le sang est fixée à 1 ng/ml, ce qui signifie que même en deux jours, des traces de cannabis peuvent être détectées.

Cependant, la loi est en train de changer en France, où le cannabis n’est pas considéré comme un crime. Par exemple, le gouvernement d’Emmanuel Macron privilégie des amendes plus élevées pour la consommation ou la possession de petites quantités de cannabis plutôt que des poursuites pénales plus coûteuses. Toujours en mars 2021, un essai clinique de cannabis médical a débuté en France, à partir de 2020. Ces essais de deux ans pourraient rouvrir le débat sur la légalisation du cannabis. En particulier, au dernier trimestre 2021, un projet de loi visant à lutter contre le commerce illégal du cannabis et à réglementer son usage a été présenté au Parlement. 

Est-il légal de cultiver du cannabis en France ?

La culture du chanvre, quel que soit son usage, est strictement interdite. Les cultivateurs sont passibles d’une peine de prison pouvant aller jusqu’à 30 ans et d’une amende de 7,5 millions d’euros. En effet, la culture de la plante constitue une infraction grave de trafic et est punie par la législation 222-35 du Code pénal.

De même, il est également illégal d’acheter et de vendre des graines de cannabis pour la culture. Toutefois, lorsque la germination est interdite, elles peuvent être vendues légalement en tant que “graines collectées”.

La vente de cannabis est-elle légale en France ?

Encore une fois, la réponse est non. La vente de cannabis est strictement interdite en France, à quelques exceptions près. En conséquence, la vente de cannabis est considérée comme un trafic de drogue illégal en vertu du code pénal et est passible d’une peine de prison à vie (30 ans) et d’une amende pouvant atteindre 7,5 millions d’euros.

Les produits du cannabis sont-ils autorisés en France ? 

Ça dépend. Comme mentionné dans cet article, le cannabis dit “récréatif” est strictement interdit en France en raison de sa forte teneur en THC et donc de ses effets psychoactifs. Cependant, la culture d’autres produits du cannabis est légalement autorisée en France sous certaines conditions. En particulier, les produits à base de cannabidiol (CBD) doivent être extraits du chanvre et contenir moins de 0,2% de tétrahydrocannabinol. Cela inhibe les effets psychoactifs de la molécule. 

Depuis quelque temps, les dérivés du CBD séduisent les Français. En effet, que ce soit sous forme d’huile, de fleur, de décoction ou de gélule, le CBD commence à être considéré comme ayant de nombreux avantages pour la santé et la santé générale. Il possède des propriétés anti-inflammatoires, anxiolytiques et analgésiques. Elle peut rendre la vie plus confortable et constitue une alternative naturelle à certains traitements ayant des effets secondaires. Cependant, la commercialisation du CBD en France n’est pas aisée : en novembre 2020, il faudra attendre une décision de la Cour de justice européenne.